Méditation

Italiano English

Méditation

maître omraam mikhael aivanhov à Eleusis

OM Aivanhov en 1964 à Eleusis

Le philosophe Aïvanhov a toujours proposé la méditation comme un moyen indispensable pour se libérer de l’angoisse, de l’agitation et de tous les troubles psychiques intérieurs; la méditation est un outil essentiel pour trouver la paix intérieure, le calme, la sérénité, mais aussi pour accéder à la connaissance du plan spirituel. En particulier, il a conseillé à ses disciples de pratiquer la méditation au lever du soleil (du 21 mars au 22 septembre) et la méditation sur la Lumière, car ces deux manifestations, la Lumière et le Soleil, sont selon son Enseignement, les meilleurs représentants de la Divin ici sur terre.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page Méditation sur OmraamWiki

La Fondation organise des rencontres sur ce thème, avec la possibilité d’acquérir des expériences pratiques.

Quelques textes du philosophe Aïvanhov sur la méditation:

« La méditation est un exercice difficile, car elle suppose une grande maîtrise de la pensée. Eh bien, si la pensée est rebelle, si elle aime errer, errer et que vous essayez de l’arrêter brusquement, vous bloquerez votre cerveau. C’est avec douceur que nous doit le mettre en mouvement. Cet appareil qui est le cerveau, exactement comme laisser chauffer le moteur avant de déplacer une voiture. Donc, quand vous voulez méditer, n’essayez pas de dominer votre pensée tout de suite: il se retournera, coincé et vous jeter à terre. Vous mettre dans un état de paix, d’harmonie et ensuite, doucement, amener votre pensée dans la direction que vous voulez qu’elle prenne: quelque temps plus tard elle sera à votre disposition et elle vous obéira. Soyez très habile, très diplomate dans votre réflexion. Quand vous aurez appris à la dominer, elle continuera dans la direction que vous vouliez lui donner tout au long de la journée, sans que vous ayez à intervenir plus « .

Omraam Mikhaël Aïvanhov

« Pour la plupart des gens, depuis qu’ils ont commencé leur vie spirituelle, ils se heurtent au problème de la méditation: ils ne peuvent pas se concentrer. Pouquoi? Parce que les gens n’ont pas appris à choisir les sujets de méditation, ils se jettent aveuglément, sans méthode. Alors soyons clairs. La première règle bien sûr est de choisir un sujet de nature spirituelle et la seconde est que ce sujet est important pour vous. C’est l’amour que vous avez pour un être ou un objet qui vous y lie. Quand on n’aime pas on est, si on peut dire, comme un timbre-poste sans colle: ne vous joignez pas! L’erreur du débutant est qu’il veut immédiatement se concentrer sur les sujets philosophiques et mystiques les plus abstraits: la vérité, l’éternité, l’infini, l’Absolu, l’Être suprême. Est une erreur. Commencez par vous concentrer, par exemple, sur une image pure et belle que vous aimez, une image de la nature ou de l’art. Votre cerveau s’habituera ainsi à la concentration et, petit à petit, vous pourrez méditer sur des sujets plus éloignés de vous. Pour avoir des résultats dans la vie spirituelle, il faut savoir utiliser la formidable puissance de l’amour ».

Omraam Mikhaël Aïvanhov

« Vous pouvez méditer sur tout type de sujet: la santé, la beauté, la richesse, l’intelligence, le pouvoir, la gloire …, les anges, les archanges et toutes les hiérarchies. Tous les sujets de méditation sont bons, mais le mieux est de méditer sur Dieu, d’imprégner vous-même avec Son Amour, Sa Lumière, Sa Force, pour vivre un instant dans Son Éternité … et méditer pour le servir, se soumettre à Lui, s’unir à Lui Il n’y a pas de méditation plus puissante et plus bénéfique. « 

Omraam Mikhaël Aïvanhov

« Pour vraiment méditer, il faut d’abord se préparer, sinon la méditation est entravée par des obstacles de toutes sortes … Le disciple se prépare à l’avance, se purifie, ne se surcharge pas, dort suffisamment et essaie de nourrir le plus grand désir. pour se perfectionner pour pouvoir aider les autres, être un modèle, un exemple, un fils de Dieu; il est animé par le désir sublime de faire la volonté de Dieu comme Jésus nous le demande dans les Évangiles. Mais pour accomplir la prescription de Jésus, il faut savoir beaucoup de choses; pas seulement besoin de leur souhaiter, leur souhaiter … Quelqu’un a laissé le robinet de gaz ouvert, ou a oublié le bébé dans la baignoire … et ici, quand il s’agit de méditer, il s’en souvient!. . Comment voulez-vous que je médite? Vous devez vous préparer, et quand vous êtes libre de corps, de pensées et de sentiments, parvenant enfin à vous échapper de cette prison qui est le quotidien, à ce moment-là vous ressentez la fraîcheur, la pureté, la clarté , Californie lma, le soleil … Alors merci le Ciel, tu te lèves intérieurement, tu commences à comprendre qu’il y a une autre vie, vaste, grande, profonde et tu es si sereine, si ravie que tu te lances, tu t’envoles dans une autre région .. . une région qui est réellement en vous … C’est la vie divine qui coule en vous, que vous avez enfin pu vivre un instant: la vraie vie. «  « Maintenant… l’un des meilleurs exercices que je puisse recommander est de m’habituer à respirer la Lumière tous les jours, plusieurs fois par jour. Choisissez un endroit calme où personne ne peut vous déranger, mettez-vous dans une position confortable et respirez: inspirez en imaginant que vous êtes en train d’attirer la Lumière cosmique, cette lumière infiniment plus subtile encore que la lumière du soleil, cette quintessence impalpable et invisible qui pénètre tout. Laissez cette lumière vous pénétrer pour circuler à travers toutes vos cellules et tous vos organes. . . . Puis, en expirant, laissez-le sortir de vous en le projetant pour illuminer, illuminer et aider le monde entier. C’est un exercice extraordinaire, car du point de vue kabbalistique, vous devenez la lettre Aleph. Aleph, la première lettre de l’alphabet hébreu, est le symbole de l’être qui d’une main reçoit la lumière céleste et de l’autre la distribue aux êtres humains. Vous ne pouvez pas devenir « Aleph » si vous pensez exclusivement à vous-même, si vous gardez tout pour vous. Aleph est l’être qui ne pense qu’à donner, à réchauffer, à éclairer, à vivifier, sans prendre soin de lui-même. Il est un créateur, un sauveur de l’humanité, il est un enfant de Dieu. « 

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Pour ceux qui souhaitent connaître et réaliser en groupe les pratiques méditatives proposées par Aïvanhov, vous pouvez écrire à l’adresse suivante: info@fondazioneomraam.org